Prix du Livre Audio

Prix du livre audio France Culture / Lire dans le Noir 2015 : l’avis de nos lecteurs

La préselection bat son plein ; et les neuf nominés seront révélés mi Septembre.

En attendant, voici l’avis de quelques uns de nos lecteurs qui ont écouté les ouvrages selectionnés durant l’été.

Fiction :

Thérèse Raquin :

Didier : « la déception vient du fait que c’est une adaptation et s’apparent plus à une pièce radiophonique et la surprise vient du fait que cette adaptation est, en soi, de bonne qualité. »

Moderato Cantabilé :

Patrick : « J’avais essayé d’aller au bout de l’Amant de la Chine du Nord l’an dernier, mais cela s’était révélé au-dessus de mes forces. Je n’avais alors pas pu m’empêcher de citer la vacherie de Desproges : « Marguerite Duras n’a pas écrit que des conneries, elle en a aussi filmé ». Ce n’était de surcroit ni ma première tentative, ni mon premier échec (… ) Je me suis laissé captiver par cette lente dérive sans issue, au point de me dire que, s’il avait bénéficié d’une réalisation un peu plus travaillée, ce roman aurait sans aucun doute figuré dans ma sélection. Et que, malgré ce dépouillement excessif, il y figurera peut-être. »

La guerre des Salamandres :

Catherine : « Heureusement surprise par l’oeuvre que je ne  connaissais  pas. (…)  On aurait pu  faire  quelques  coupures  sans  la  trahir. »

 

Document

Comme un chant d’espérance :

Sylvie : « J’ai été heureusement surprise. Je ne savais pas à quoi m’attendre avec cet auteur qui me paraissait un peu démodé »

Le Mahabharata :

Patricia : « Une belle surprise, cette pièce maîtresse de la littérature sanscrite, est magnifiquement mise en ondes. Ce conte, mélange de croyances, de mythes, d’aventures et malgré l’univers complexe, est parfaitement limpide. Un bel effort dans la réalisation, dans la mise en scène, l’interprétation des personnages, la musique qui accompagne et rythme les différentes scènes, autant de fenêtres poétiques qui s’ouvrent à chaque chapître. »

Hippocrate aux enfer :

Annie : « Ce document mérite de figurer dans la présélection  car il est bien écrit, bien structuré. Michel Cymes fait un portrait détaillé de ces médecins  de leurs « recherches », de leur comportement. Cela est un document historique qui doit rester en mémoire. « 

 

Jeunesse :

Gaston et le volcan de cristal :

Jacques : »Super content de retrouver les amis de Gaston (et quelques nouveaux) que nous avions déjà aimé dans « le chasseur de nuage ». Un ouvrage conçu pour être multisensoriel et qui permet véritablement un partage avec tous : avec ou sans déficience visuelle ou difficulté de lecture. »

Pas tout de suite Bouille :

Sabine : « Histoire très courte vraiment adaptée aux jeunes enfants et qui a captivé nos jeunes oreilles. Nous étions tous derrière Bouille dans sa promenade. Dimension pédagogique avec la présentation des instruments utilisés pour illustrer l’histoire et les animaux croisés.

Le maitre du monde :

Kadhija : Super p’tit conte que la version audio enrichit forcément !

 

Rendez vous très bientot pour découvrir les neufs nominés. Vous pourrez alors voter pour vos trois ouvrages préférés.


2 Responses to Prix du livre audio France Culture / Lire dans le Noir 2015 : l’avis de nos lecteurs

  1. uberti says:

    Je réagis au commentaire de Didier à propos de Thérèse Raquin…
    Je ne vois pas en quoi on doit être systématiquement déçu du fait qu’un livre audio soit une adaptation !
    L’ouvrage s’apparente à un feuilleton radiophonique ? Et alors, la belle affaire ! Pourquoi pas ? De plus,
    je trouve étrange d’ajouter « et la surprise vient du fait que cette adaptation est en soi de bonne qualité ».
    Qu’est-ce-qui est induit dans ce propos ? Qu’une adaptation est a priori forcément de qualité inférieure ? Je soupçonne une once de regret à travers ce mot  » surprise » qui n’est même
    pas donné comme étant  » une bonne surprise ».
    Les adaptations ne sont pas des sous- produits ! Y en assez de cet élitisme de pacotille, de ce purisme déplacé ! Une adaptation bien faite, qui ne trahit pas le texte de plus, permettra peut-être à certains, qui n’auraient pas adhéré à une lecture papier ou audio du texte de rencontrer Zola…
    Pour des élèves, il peut s’agir d’une première prise de contact avec l’œuvre et l’auteur, qui sera suivie d’autres lectures, papier ou audio… NE FAISONS PAS LA FINE BOUCHE QUAND LA CULTURE SE DÉMOCRATISE ! Surtout à une époque comme la nôtre où on en a tant besoin, et réjouissons-nous plutôt si un ouvrage de qualité met à portée de plus de monde l’œuvre d’un grand écrivain !

  2. Road Book says:

    Merci cher Uberti pour vos commentaires sur Thérèse Raquin. C’est avec l’envie de rendre la culture accessible au plus grand nombre que nous fabriquons des Road Book, ou « film audio ».
    Notre intention première est de créer un pont vers le livre, et pas de le remplacer.
    Encore merci pour votre soutien,
    toute l’équipe de Road Book

Laisser un commentaire

Revenir en haut ↑