Nos Infos

Flashcode et QR code : une évolution pour le livre audio


Vous l’aurez, peut être, remarqué depuis quelques mois des nouveaux venus ont fait leur apparition sur la couverture de vos livres audio : le Flashcode et le QR code. Nous avons essayé d’en savoir un peu plus sur ces carrés pixelisés qui sont une nouvelle source d’information mise à votre disposition.

qr code lire dans le noirLe Flashcode et le QR code sont les deux formats existants pour un même principe : le code barre en deux dimensions. Ces pictogrammes composés de carrés fleurissent dans les journaux et sur les publicités. Ils contiennent des informations qui déclenchent différentes actions comme par exemple : la connexion à un site web, l’envoi d’un sms, l’enregistrement d’une carte de visite….

Certains téléphone sont configurés dès l’usine pour les décrypter, pour d’autres il faut installer une application spécifique. Il suffit alors de flasher le carré et l’information vous est délivrée.

Nous avons recensé 3 éditeurs de livres audio qui utilisent aujourd’hui ces médias pour présenter leurs produits : Oui Dire , Le Livre Qui Parle et Eponymes. Isabelle Pierret des éditions Le Livre Qui Parle et Christian De Tarlé des éditions Eponymes ont échangé avec nous sur leur expérience de ces nouveaux formats de communication et des perspectives qu’ils ouvrent pour le livre audio.


Comment utilisez vous le Flashcode ?

Christian de Tarlé
« J’utilise les Flashcodes sur certains produits depuis le début de l’année, mais ce n’est pas encore systématique. Je pense que c’est une bonne méthode pour faire découvrir le livre aux clients mais aussi aux libraires et aux disquaires sans avoir à le décellophaner.

Aujourd’hui les flascodes que l’on trouve sur mes livres renvoient vers une vidéo Youtube présentant des extraits. Ils permettent à l’acheteur de se faire une idée du livre, de l’histoire qu’il raconte, du ton de la voix et de la façon dont il a été enregistré. Aux éditions Eponymes, on peut trouver des Flashcodes sur Napoléon , Ben Hur , et La Comtesse de Ségur . Cependant je ne suis pas encore certain que les acheteurs aient le réflexe de les interroger. »

Isabelle Pierret Affiche Le livre qui parle
« Nos premiers Flashcodes datent de mars et nous n’avons pas encore de statistiques sur le taux de consultation des fichiers mp3 auxquels ils renvoient.

En plus de leur présence sur la couverture de nos livres, vous retrouverez des Flashcodes permettant d’écouter des extraits de nos publications sur une petite affiche qui fait la promotion du livre audio pour l’été. Notre objectif est pour l’instant de donner à entendre l’enregistrement audio par tous les moyens possibles. »

Qu’est ce qui vous a convaincu d’avoir recours à ce média ?

Isabelle Pierret
« Le livre audio n’a que sa couverture pour convaincre contrairement au livre qui peut être feuilleté. C’est toujours dommage de ne pas pouvoir donner accès à un petit extrait, le Flashcode est là pour ça. C’est une nouvelle façon de permettre de découvrir l’enregistrement audio. »

Christian de Tarlé
« Il y a un an, je me demandais encore à quoi servaient les Flashcodes que je voyais sur de nombreux support. Puis les agence de graphisme avec qui je travaille m’ont expliqué leur utilité. Il m’a semblé évident que c’était un bon moyen pour faire connaître mes produits. Le but ultime étant de permettre aux acheteurs potentiels d’écouter des extraits du livre audio sans ouvrir l’emballage. »

Le Flashcode et QR Code comment ça marche ?

Isabelle Pierret
« Nos fichiers mp3 peuvent être écoutés ou téléchargés. Ils durent à peu près 2 minutes. Leur but est de donner envie, de faire découvrir la voix et le ton.

Nous avons donné quelques explications à notre distributeur sur l’utilisation des Flashcodes mais nous ne savons pas encore si beaucoup d’acheteurs les utilisent. C’est un essais, sachant que l’intégration d’un Flashcode à une maquette ne demande pas un travail important. Il est évident que si un nombre croissant d’éditeurs recourent au Flashcode et au QR code, leur utilisation par le public se généralisera. Mais, pour l’instant, il n’y a pas de concertation entre éditeurs à ce sujet. « 

Christian de Tarlé
« Ce qui est sidérant, c’est que tout est gratuit. Tout le monde peut créer un QR code. Vous pouvez envoyer un message par QR Code. Il suffit de télécharger le programme. Je ne suis pas un expert en informatique, pourtant je monte moi-même mes vidéos, je les mets sur Youtube, puis je crée le Flashcode qui permet de les visionner. C’est gratuit et très simple.« 

A votre avis, comment devrait évoluer dans le futur l’utilisation de ces formats de communication pour les livres audio ?

QR codeIsabelle Pierret
« En supposant que le Flashcode se développe c’est une très grande chance pour le livre audio parce que ce média pourra devenir l’équivalent de ce qu’est le feuilletage pour le livre papier. Il s’agit d’une technologie prometteuse même si elle reste pour l’instant peu développée. On a pas encore de recul sur l’usage qui en est fait.

Aussi d’ici quelques mois nous irons voir Pollen, qui est notre distributeur, pour en savoir un peu plus sur l’utilisation des Flashcodes. Je pense qu’il y a pour l’instant peu d’utilisateurs, mais nous éditons ces coffrets pour quelques années et les choses peuvent évoluer rapidement en faveur de l’utilisation du Flashcode. On peut, notamment, penser qu’il y aura d’autres utilisations en dehors du livre audio qui  concourront à sa démocratisation. « 

Christian de Tarlé
« A moyen termes, les Flashcodes devraient renvoyer vers un site sur lequel le client pourrait écouter des extraits mais aussi avoir des informations complémentaires sur le livre. Je vais rechercher un résultat plus interactif.
Je pense que le Flashcode va être de plus en plus utilisé dans les argumentaires commerciaux, notamment quand le livre audio est en court de création. Par exemple, il pourrait permettre de faire des avant-premières.

Le Flashcode va devenir un outil de communication important et peut être même indispensable. Le seul problème, à mon avis, c’est que les gens qui ont des smartphones n’achètent déjà plus de disque. Ils sont dans le tout numérique. »

Propos recueillis par Pauline Briand 

> Le site des éditions Eponymes
> Le site des éditions Le Livre Qui Parle


Laisser un commentaire

Revenir en haut ↑
  • Abonnez-vous à notre newsletter

  • Nos dernières publications