Livres Audio
Catégorie : Livre audio adulte - nouveauté

Livre audio adulte

Nouvelles Orientales de Marguerite Yourcenar

Nouvelles orientales

Nouvelles orientales est un recueil de dix nouvelles publiées d’abord séparément dans diverses revues littéraires avant d’être regroupées en 1938 dans un même ouvrage sorti chez Gallimard. Le recueil fait l’objet d’une seconde publication retravaillée en 1978.

Ces nouvelles ont fait la renommée de l’écrivaine Marguerite Yourcenar élevée par son père qui l’initie dès son plus jeune âge à la culture greco-latine ; ce qui lui donne le goût du voyage. C’est le voyage qui nourrit l’écriture de Marguerite. Ainsi, ces dix nouvelles en forme de contes semblent-elles tout droit sorties de la mythologie orientale. Comme si Marguerite Yourcenar n’en était que le vecteur, le passeur et non l’auteure… C’est qu’elle s’inspire des mythes, croyances et récits rencontrés lors de ses périples pour créer ses propres légendes, sa propre littérature.

DES IMAGES DANS LES MOTS

Mais il est un indice pour déceler l’auteure belge naturalisée américaine derrière ces récits exotiques : la langue française, précieuse, incroyablement bien maniée et chargée d’images. Cette langue châtiée est bien servie par Christian Gonon de la Comédie-Française. Son timbre grave mais clair nous emporte sans peine vers des paysages imaginaires. Ainsi, dès la première histoire (« Comment Wanf-Fô fut sauvé« ), les peintures « plus belles que la nature » composées par le vieil artiste dansent sous nos yeux. L’imagination est éblouie par le bleu infini des mers qu’il dessine ou le vert de jade du jardin de l’empereur qui veut le faire assassiner pour lui avoir menti sur la beauté du monde…

AMOUR À MORT

Mais les couleurs chatoyantes des tableaux de Wang-Fô, si elles peuplent bien les descriptions de ces Nouvelles orientales, ne recouvrent pas la couleur sombre dominant ces récits de vie. Pour chaque moment d’amour vécu par les protagonistes, la mort attend au tournant. Eròs ne va pas sans Thanatos. Ainsi, Genghi, le plus beau prince de la région, se remémore-t-il le bonheur de l’amour singulier porté à chacune des femmes de son harem sur son lit de mort. Le moine Thérapion, lui, veut éradiquer les Nymphes qui tournent la tête de ses ouailles. Une jeune femme « à qui il importe peu que les chemins finissent puisqu’elle sait le moyen de marcher au ciel » viendra toutefois en aide aux douces créatures païennes…

DES RÉCITS ESOTÉRIQUES

Nouvelles orientales est en effet un recueil ésotérique qui mélange rites païens et chrétiens ainsi que des mythes orientaux ancestraux. Des Mystères sur le sens de la vie, de la mort et de l’amour recomposés par l’auteure. Chez Marguerite Yourcenar, Marie sauve les Nymphes de la prison dans laquelle un moine trop zélé les a enfermées. Elle les change en hirondelles car « ce qui est interdit aux Nymphes est permis aux hirondelles »… Au delà du conte, il y a une réflexion sur le plaisir charnel et le châtiment que l’Homme démiurgique se plaît à infliger au nom de Dieu. Châtiment relaté par Christian Gonon de la même voix monocorde avec laquelle il évoque les plaisirs.

AU DELÀ DES MOTS, LA VOIX…

Cette voix sert, certes, les récits de sorte qu’elle ne porte aucun jugement et laisse l’auditeur maître de la morale qu’il veut tirer de ces contes fabuleux. Mais elle berce tant l’oreille, qu’à la longue, on perd le fil, plongé dans une rêverie. Ceci étant dit, sorti du songe, on raccroche assez vite les wagons de l’histoire pour en récupérer le sens. Alors, peut-être le comédien approche-t-il au plus près du désir de l’auteure de nous faire prendre l’Orient Express vers un pays lointain, inconnu et onirique…

Marie Gallic

L’avis de Pierre Ciolfi, membre du comité de lecture de Lire dans le noir :

« L’interprétation est très bonne, la voix est claire, sans souffle et s’adapte au texte. Rien à dire sur le texte, je crois qu’on trouve à peu près tous les jugements depuis la parution. Ce sont des nouvelles qui mettent en scène des sentiments forts et de la morale.
Toutefois un bémol pour le monde des miros, les nouvelles ne sont pas précédées d’un repère numérique, ce qui aide beaucoup les uns et même les autres ! »
> Nouvelles orientales sur le site de Gallimard


Auteur(s)

Lecteur(s)



Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut ↑
  • Recherche

  • Nos dernières publications