Nos Infos

A Madrid, une rue pour l’inventrice de l’ebook mécanique

La reconnaissance est tardive, mais elle est bien là. La ville de Madrid vient de baptiser une de ses rues au nom d’Ángela Ruiz Robles. Cette femme peu connue a pourtant fait une invention géniale et très originale en 1949, qu’on peut considérer comme l’ancêtre du ebook, sous une forme mécanique.

Educatrice et écrivaine, Ángela Ruiz Robles a cherché tout au long de sa vie à développer les méthodes d’apprentissage et de faciliter l’accès à la lecture. C’est ainsi qu’elle a conçu une boîte remplie de bobines audio interchangeables, d’un écran loupe et de lumière permettant de lire dans l’obscurité qu’elle a conçu comme une « méthode de lecture mécanique, électrique et pneumatique » et qu’elle a parfois appelé « l’encyclopédie mécanique ».

Dans un texte, elle décrivait : « Lorsqu’il est ouvert, il se compose de deux parties. Sur la gauche il y a une série d’alphabets automatiques, dans n’importe quelle langue: une légère pression sur un bouton affiche les lettres requises, faisant des mots, des phrases, une leçon ou un sujet, et toutes sortes d’écritures. Dans la partie supérieure droite des alphabets, il y a une bobine avec toutes sortes de dessins au trait, et sur la gauche il y a une autre bobine avec des dessins ornementaux et figuratifs. Dans la partie inférieure des alphabets, il y a une feuille de plastique pour écrire, éditer ou dessiner. À l’intérieur il y a une boîte où les sujets peuvent être stockés. Les sujets sont stockés dans la partie droite, en passant sous une feuille transparente et incassable; ceux-ci peuvent être agrandis et les livres peuvent être éclairés de manière à pouvoir être lus s’il n’y a pas de lumière. (…) Tous les composants sont remplaçables. Lorsqu’il est fermé, il a la même taille qu’un livre ordinaire et est facile à manipuler. Pour les auteurs et les éditeurs, il réduit considérablement les coûts de production, car il ne nécessite pas de collage ou de reliure et peut être imprimé en une seule impression ou section par section (s’il y en a plusieurs) – une procédure valable pour tous.»

Malgré un succès d’estime dans le corps enseignant, son projet est resté à l’état de prototype, faute de financement. L’unique modèle existant est exposé au musée national de la science et de la technologie de La Corogne, en Galice. Il est resté ignoré pendant de nombreuses années après la mort de son autrice en 1975. Il a été progressivement redécouvert à travers le monde depuis quelques années.

Jusqu’à finalement motiver le conseil municipal de Madrid à donner une rue à son nom. La municipalité souhaite continuer à faire reconnaître de même le travail négligé, marginalisé ou oublié de nombreuses femmes espagnoles pionnières comme l’écrivaine et diplomate Isabel Oyarzábal ou la philosophe Elena Cornaro et la chanteuse Dolores Vargas.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut ↑