Nos Actions

Le dîner dans le noir

Le 12 juin les amis de Lire dans le noir se sont donné rendez vous à Paris au restaurant Dans le noir ?. La possibilité de vivre une expérience sensorielle forte, puisque le menu était tenu secret afin de laisser les invités découvrir puis reconnaître les aliments. Deux des convives de ce dîner organisé en souvenir de Julien Prunet partagent leurs impressions.

Dans le noir ?Dans le noir ? un restaurant pas comme les autres :

Le restaurant Dans le noir ? a été créé en 2004 autour d’un concept déjà utilisé par les non-voyants au XIXe siècle : inviter des voyants à prendre un repas dans l’obscurité pour les sensibiliser au handicap visuel. Les convives sont accompagnés par des guides non-voyants. Le menu est gardé secret. Or la privation de la vue rend les aliments plus difficiles à identifier, obligeant les hôtes à réévaluer leur perception du goût et de l’olfaction.

Nicole Hambourg, membre de l’association Lire dans le noir :
 » J’ai eu l’impression d’être dans un autre monde. Un monde où le toucher devient si important et rassurant, où les mots  » droite  » et  » gauche  » prennent toute leur signification, où l’on se tourne en les prononçant en une sorte de quête. Les odeurs deviennent très présentes et permettent de suivre une direction. Les bruits m’ont paru omniprésents et parfois très agressifs.  »

Danielle Montaner, Coordinatrice de Lire dans le noir :

Entrée dans la salle à manger en file indienne
 » L’entrée dans la salle du restaurant totalement plongée dans le noir est une expérience un peu inquiétante. Arrivé en petite file indienne de 6/8 personnes et accompagné d’un guide non-voyant on se retrouve bientôt installé autour d’une table. Après une courte prise de repères aidé par le guide, le dîner se déroule : entrée, plat, dessert, boissons. Il faut tout découvrir et parvenir à apporter les aliments à sa bouche sans trop se servir de ses mains…

J’ai eu une impression de régression. On redevient presque un enfant et on écoute attentivement son guide / serveur pour ne pas « faire d’impair » ! Ce dîner m’a demandé beaucoup de concentration, du coup les échanges avec mes voisins de table ont surtout tourné autour de : « où est mon verre ? »,  » tu arrives à reconnaître ce que tu manges ? »… Après cette expérience, j’ai beaucoup pensé aux efforts permanents que doivent faire les personnes non-voyantes pour exister dans le monde des voyants.

J’ai longuement hésité à participer à ce dîner. Je ne regrette pas de l’avoir fait surtout dans ce contexte, lié à Julien Prunet, par contre je ne suis pas sûre d’avoir envie de renouveler cette expérience dans l’immédiat.  »   > Devenir membre de Lire dans le noir > Dîner au restaurant Dans le noir?


Laisser un commentaire

Revenir en haut ↑
  • Abonnez-vous à notre newsletter

  • Nos dernières publications