Nos Infos

Le label « Facile à lire » va s’étendre dans les bibliothèques et dans les lieux de médiation

Comment faciliter l’accès aux bibliothèques et aux livres pour les personnes en fragilité linguistique, en situation d’illettrisme, d’empêchement ou de handicap ? Certains bibliothécaires de Bretagne (via Livre et lecture en Bretagne) proposent depuis 2013 une solution : une offre de lecture « Facile à lire ». Ils s’engagent à réaliser une sélection dans la production éditoriale courante sur des critères d’accessibilité et de lisibilité. Cette sélection est mise en valeur, notamment via le logo « Facile à lire » et des espaces de lecture dédiés, et les bibliothèques accompagnent les différents publics vers elle.

Il y a quelques jours, l’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme (Anlci) annonçait que ce label « Facile à lire » va s’étendre dans les bibliothèques et dans les lieux de médiation de l’ensemble du territoire français, grâce à un partenariat entre ke ministère de la Culture, l’Association des bibliothécaires de France (ABF) et la Fédération interrégionale du livre et de la lecture (FILL).

Les établissements qui souhaitent mettre en place une offre de lecture « Facile à lire » et utiliser le logo peuvent dès à présent signer la charte d’utilisation du logo et remplir un formulaire en ligne, disponibles à la page : http://www.culture.gouv.fr/Thematiques/Livre-et-Lecture/Bibliotheques/Facile-a-lire . Ils fourniront :

 

  • des espaces identifiés, pour tous les publics, en particulier les personnes en difficulté avec la lecture, qui présentent une sélection d’ouvrages « faciles à lire » ;
  • des ouvrages présentés de face ;
  • de la médiation et un accompagnement partenarial, afin de faire venir des personnes qui ne viennent pas a priori à la bibliothèque.

 

Sur son site, l’association Livre et lecture en Bretagne rappellent que d’autres exemples existent depuis bien longtemps à l’étranger, et en dresse une liste :

Exemples aux Pays-Bas

Exemple de la Suède

  • Le site du centre Lättläst (version française du site) : c’est le centre « Facile à lire » suédois ; il édite, adapte des textes et forme à la question du « facile à lire ».

Exemple du Canada

La notion d’écrire avec clarté sur les sites gouvernementaux : exemple du ministère de l’agriculture et de l’alimentation


Laisser un commentaire

Revenir en haut ↑