Nos Infos

Les Etats-Unis, eldorado du livre audio

Encore largement destiné aux non-voyants et aux enfants, le marché français du livre audio progresse mais représente à peine 1% des ventes de livres. Aux Etats-Unis en revanche, il connaît un essor impressionnant.

audible-logoL’an dernier, les ventes de livre audio se sont élevées à 1,5 milliard de dollars, faisant de ce segment celui qui croît le plus vite au sein de l’industrie du livre (10% des ventes à ce jour). En 2014, d’après l’Association of American Publishers, 48 millions de livres audio ont été téléchargés dans le pays, soit une augmentation de 27% en un an. En août 2015, le nombre de téléchargements culmine même à 43% de plus que l’année précédente.

Certains titres à écouter se vendent mieux que leur équivalent papier. Un journaliste américain, lui-même grand amateur de livres audio, a décortiqué les meilleures ventes pour comprendre ce phénomène (son article en anglais). Sans trouver de “formule magique”, il observe des points communs qui pourraient expliquer ces succès.

DickHillL’une des clés, explique-t-il, se trouve dans la notoriété de certains narrateurs, comme Dick Hill, si apprécié que ses “fans” découvrent de nouveaux titres parce qu’il leur prête sa voix. Grâce à lui, le roman d’espionnage “First to kill”, d’Andrew Peterson, a vu ses ventes exploser. L’auteur avait pris l’initiative, sur ses fonds propres, de commander une version audio à son narrateur favori. Pari réussi : le livre à écouter s’est vendu quatre fois plus que le texte.

Bien consciente de l’opportunité, la société américaine Audible (filiale d’Amazon), leader sur le marché du livre audio, fait de plus en plus appel à des comédiens très connus du grand public pour ses enregistrements. Jake Gylenhaal (“Donnie Darko”, “Le secret de Brokeback Mountain”) a prêté sa voix au classique “Gatsby le Magnifique”, tandis que Tim Robbins (“Top Gun”, “Mission to Mars”) a enregistré “Fahrenheit 451”. D’autres stars comme Kate Winslet, Nicole Kidman ou Colin Firth ont aussi signé des contrats avec Audible. Dernière en date à se lancer : Scarlett Johanson. L’actrice travaille avec sa soeur sur l’enregistrement d’Alice au pays de merveilles, de Lewis Carroll.

Côté français, le livre audio vient de perdre l’une de ses “voix” célèbres en la personne de Michel Galabru. Comme le rappelle Actualitté, le comédien a incarné “Pierre et le Loup, Les contes de Grimm, les Fables de La Fontaine ou Peter Pan, Ali Baba”.

Bien entendu, le narrateur ne fait pas tout. Si le livre audio fonctionne aussi bien de l’autre côté de l’Atlantique, c’est aussi grâce à la généralisation de technologies comme le MP3, les baladeurs numériques et autres smartphones, et parce que des acteurs économiques se sont saisi de ce format. De même que Netflix produit ses propres séries, Audible multiplie les programmes audio, les podcasts et les émissions à écouter pour surfer sur cet engouement pour le son. Une véritable révolution culturelle et esthétique.


One Response to Les Etats-Unis, eldorado du livre audio

  1. Elisabeth says:

    Je fais partie de ceux qui cherchent à savoir quels sont les derniers livres enregistrés par untel. Bien sûr, si le résumé ne me tente pas, je ne lirai pas le livre, mais dès que je vois Rebecca Lowman, Emily Woo Zeller, Cassandra Campbell, Julia Gibson (qui se fait rare, snif), Ann Marie Lee, Kirby Heyborne, Dan John Miller, etc, je regarde tout de suite de quoi parle le livre! Sur Audible, c’est pratique, on peut chercher par narrateur, classer par date de publication, n’afficher que les versions intégrales (je n’aime pas les textes abrégés)… Heureusement que le livre audio est si répandu en anglais, et que je lis l’anglais, sinon, je serais très malheureuse! Vivement que la France soit aussi productive!

Laisser un commentaire

Revenir en haut ↑