des livres à écouter et partager

Nos Infos

Publier un livre audio ? « Il faut ramer »

Trouver un éditeur n’est pas une mince affaire quand on cherche à publier au format audio. Jacques Semelin, historien, politologue et auteur de romans en sait quelque chose. Il nous livre son témoignage :

couverture de "J'arrive où je suis étranger"Comment s’est passée la publication de votre premier livre sous format audio ?

Mon livre J’arrive où je suis étranger a été publié en octobre 2007 au Seuil. J’y racontais mon histoire de perte de vue. Il a eu un certain succès, étant récompensé au Salon du livre 2008 par le prix du magazine Reader digest. Le résumé de cet ouvrage a été enregistré par Pierre Arditi et offert aux abonnées de ce magazine. Mais il n’y avait toujours pas de  format audio. Aurélie Kieffer de Lire dans le noir m’a alors contacté au tout début de l’été. Et tout a été très vite, le comédien Pascal Parsa ayant enregistré le livre juste en revenant du Festival D’Avignon. Et le succès a été au rendez-vous.

je-veux-croire-au-soleilVous venez de publier un nouveau livre Je veux croire au soleil (Ed. Les Arènes) , qui constitue la suite de J’arrive où je suis étranger. Allez-vous aussi le faire publier au format audio ?

Mais cela ne dépend pas de moi ! Je le voudrais bien en effet. Je veux croire au soleil décrit la manière dont je  perçois le monde du point de vue de la non-vue, plus exactement des autres sens et ceci dans le contexte d’un séjour à Montréal. C’est un récit certes émouvant mais aussi drôle, je crois. Les Arènes cherchent un éditeur qui en fasse une version sonore  mais les premiers contacts ne sont pas concluants. L’un des principaux éditeurs spécialisés dans ce secteur a décliné l’offre pour des raisons qui nous échappent. Est-ce une question d’audience donc de marché ? Probablement.

jacques-semelinEst-ce plus difficile de trouver un éditeur pour l’audio que pour l’écrit ?

Oui. Il y a moins d’éditeurs donc il est beaucoup plus difficile de se retourner en cas de refus.

Certes, j’écris  d’abord pour toucher le plus large public, celui qui lit avec les yeux. Mais en temps qu’amateur de livres audios, être publié dans ce format me semble aussi important. Cela reste un objectif compliqué : il faut ramer. J’espère que la réception de Je veux croire au soleil, bien plus large d’un point de vue médiatique que J’arrive où je suis étranger, convaincra finalement l’un de ses éditeurs à se décider ; d’autant que mon écriture fait la part belle aux sons et aux onomatopées. Cela devrait donc être amusant de se lancer dans un tel projet. Et ceci pour le bonheur de ceux qui veulent lire des livres avec leurs oreilles.


One Response to Publier un livre audio ? « Il faut ramer »

  1. Pingback: Editer un livre audio | | Des livres audio à écouter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut ↑