Brèves

Au Val Parisis, les médiathèques misent sur l’accessibilité

Depuis le 1er septembre, les médiathèques du Val Parisis (Val d’Oise) ont mis en place un programme permettant de faciliter l’accès la lecture aux personnes malvoyantes ou en situation de handicap. Laurence Favreau, directrice du réseau des médiathèques du Val Parisis, nous a expliqué l’origine du projet : « Tout a commencé il y a trois ans, quand nous avons répondu à un appel à projet de l’association Valentin Haüy. Nous y avons répondu dans le but de progresser encore plus dans l’équité de tous les usagers devant les services de nos médiathèques. Il n’y a aucune raison qu’un usager parce qu’il est porteur de handicap ne bénéficie pas des mêmes services que les autres ».

Jusque là, les médiathèques du Val Parisis proposaient uniquement le prêt de livres audios. En partenariat avec l’association Valentin Haüy, quatre des six médiathèques du réseau se sont désormais dotées de vingt appareils de lecture de livre audio Daisy. Laurence Favreau décrit ainsi cet outil : « C’est comme un mange-disque dans lequel vous pouvez glisser un CD ou une carte SD. Vous avez des touches différenciées en forme et en couleur pour permettre d’utiliser le matériel de manière extrêmement simple. Les touches sont assez grosses pour être utilisées si vous avez des difficultés motrices, tandis que les formes permettent aux déficients visuels de distinguer les fonctionnalités ».

En plus de ces vingt appareils- à utiliser sur place ou chez soi -, 200 livres audios sous formats CD et 20 000 livres audios à télécharger sont proposés au public, pour un abonnement annuel de 5 euros. Courant 2017, l’ensemble des six médiathèques du réseau seront équipées. Déjà une trentaine d’usagers se sont inscrits depuis début septembre pour profiter de ces services, un chiffre « remarquable » selon la directrice. Le réseau a également mis en place des déplacements dans les maisons de retraite pour rendre accessible ce service aux personnes dont le niveau de handicap rend nécessaire l’utilisation du matériel Daisy pour la lecture.

 

Laurence Favreau insiste sur l’appui essentiel de l’association Valentin Haüy, qui a accompagné les médiathèques grâce à sa connaissance du sujet et du terrain et qui a également permis d’acquérir le matériel et les CD à un coût très raisonnable. Plus de 80 bibliothèques ont déjà monté un partenariat de ce type avec l’association Valentin Haüy. Ces partenariats sont proposés avec le soutien du ministère de la Culture et de la Communication (DGMIC/SLL).

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Revenir en haut ↑